Si vous pouvez faire le tour du quartier, vous pouvez faire une randonnée, il n’y a en théorie rien de très compliqué. Lorsqu’on parle de randonnée, vous pouvez immédiatement imaginer un personnage quelconque, épuisé, portant un sac à dos qui dépasse sa tête, et faisant de la marche dans le désert ou dans une zone montagneuse. Mais ce n’est pas la seule façon de faire de la randonnée.

La randonnée, c’est juste le fait d’aimer la nature et de partir à la découverte de celle ci en toute liberté. En gros elle consiste juste à s’immerger dans la nature. Cela peut être aussi simple qu’une promenade dans la forêt avec des amis. La randonnée sur un chemin de terre nous aide à nous sentir enracinés, rafraîchis et nous remplit de ce sentiment d’émerveillement enfantin.

Qu’est-ce qu’une échelle d’évaluation de la difficulté d’un sentier de randonnée ?

La randonnée

Certains sentiers peuvent être très trompeurs. Une randonnée peut être courte, mais le sentier peut être très raide, ce qui en fait un parcours plus difficile. Il existe une échelle d’évaluation facile qui vous aidera à choisir une randonnée qui correspond à votre niveau d’expérience :

– Sentiers faciles : Le sentier lui-même est évident et facile à suivre. Il est uniforme, soigné/entretenu, relativement plat et court.

– Sentiers modérés : Il y a plus de diversité sur les sentiers modérés. Elles sont relativement stables, sont un peu plus longues que les pistes faciles et peuvent avoir des racines et des rochers pour naviguer.

– Pistes difficiles/avancées : Ces pistes sont probablement plus raides et présentent plus de changements de terrain. Elles couvrent des zones plus éloignées et sont généralement parsemées d’obstacles comme des racines et des rochers. Bien sûr, ils sont aussi les plus longs des trois.